Le donjon Bouftou

Bouftou royal, boss du donjon Bouftou, vaincu par la guilde Titiranol

La guilde Titiranol n’est pas encore enterrée! Sous le sable tout du moins… Après quelques jours de nettoyage ils ont enfin réussi à enlever la quasi totalité du sable de la maison d’Eliousal. Fiers de leurs exploits passés et forts de leurs précédentes expériences, la majestueuse team Titiranol veut enfin trouver un défi à la hauteur de son talent et de ses ambitions. On commence à entendre le nom du donjon Bouftou dans les murs de la guilde…

C’est lors d’une superbe matinée de printemps qu’ils décident de partir à la chasse au Bouftou Royal, le mythique boss du Donjon des Bouftous. D’un pas décidé, ils avancent à un rythme très soutenu. Faut dire qu’ils se caillent les miches, ça a beau être le printemps avec le réchauffement climatique on a plus de saison dis ! La rosée du matin caresse leurs orteils qui dépassent de leurs sandalettes – si si, c’est encore à la mode dans le monde des douze – Tout est presque parfait, apaisant et de cette marche vers le donjon émane beaucoup de sérénité. Quand tout à coup, quelqu’un interrompt cette osmose.

“ Put***, quelle galère les tocards. J’ai froid. Il fait au moins – 8 000 ! – P’tite référence, tu l’as ? – On avance pas et tellement ça caille je sens plus mes orteils ! Beugla Cri-Toris.

“Tu les sens plus ? Bah estime-toi heureux p’tit gars, parce qu’ils puent comme pas permis. C’est quoi ton but ? Tu veux tenter le prochain casting pour le Hobbit ? Si c’est le cas crois-moi t’as toutes tes chances avec des panards pareils. Un petit bain de temps en temps te ferait le plus grand bien espèce de cochon”, lui répondit du tac au tac Prla, qui a le sang chaud, comme on dit chez nous.

Où est le donjon Bouftou ?

Les esprits se calment et l’équipe reprend son chemin vers sa destinée. Bientôt, Eliousal va sortir la blague qu’elle prépare depuis le début du trajet :

  • Et mais dites, c’est où déjà ce donjon ? Demanda-t-elle.
  • À Tainela le berceau, lui répondit fièrement Cri-Spey.
  • Mais je n’ai aucune envie de retourner en enfance – LOL -, vous savez bien que ma mère me….

Eliousal a fait sa blague, elle est contente et nous aussi car par miracle un moskito l’a fait taire en rentrant dans sa bouche juste avant qu’elle nous déballe ses histoires d’enfance sordides. Parce que premièrement, elles sont déguelasses, et en plus on commence à les connaître, chaque fois qu’elle a bu un coup ou qu’elle veut se faire plaindre c’est la même sérénade. On ne remerciera jamais assez ce moskito.

Les voici, les voilà. Nos champions sont devant le donjon, sans doute le plus ardu depuis le début de leur folle aventure : le donjon bouftou.

Pour y entrer, pas de secret. Tous ont donné la clé du donjon à Rotabla le berger… Tous sauf un : Cri-Heure. Bien calme depuis le début de la journée, tout le monde se doutait qu’il allait faire parler de lui à un moment ou un autre. Et ce moment est arrivé :

Rotabla le berger

  • Et le berger ca va ? J’peux rentrer sans te filer la clé ? Parce que vu le prix que les vendeurs pratiquent devant le donjon, j’aimerais vendre les miennes à des noobies contre quelques kamas.
  • Bonjour, pour commencer, lui répondit le berger. Je n’apprécie que très moyennement votre langage jeune effronté. Vous allez me donner la clé comme tous les autres ou vous ne rentrerez pas. Mon temps m’est précieux, j’ai des choses à faire. Le berger réfléchis un instant et se rend compte qu’en fait non, il n’a rien d’autre à faire que de glander comme un pot de fleur devant son donjon, mais coup de chance pour lui, Cri-Heure est une iopette et ne pige rien à rien.
  • Oula le berger, détends toi qu’est-ce qui se passe ? T’es tout blanc t’as envie de gerber ? – STOOOOP, comme les plus littéraire d’entre vous l’auront surement remarqué, le grand auteur que je suis a réussi à caler dans la phrase un anagramme de berger. Quel talent. – La voilà, ta clé.

Voilà toute la fine équipe à l’intérieur du donjon prête à combattre contre des bouftons peu importe leur couleur – faudrait pas insulter la team de raciste, merci pour eux -, des bouftous, des chefs de guerre bouftous et le mythique bouftou royal. Les salles jusqu’au boss se passent sans encombre, la team Titiranol expédie ça comme une bonne flèche d’expiation d’un Cra déchaîné. Les pauvres mobs ne peuvent rien faire et pour la première fois, un vrai jeu d’équipe et une vraie cohésion se mettent en place. C’est magnifique à en braire. Ça y est, je pleure comme une madeleine rien que d’y repenser.

Le boss du donjon Bouftou, le Bouftou Royal

Ils sont maintenant devant le grand, l’effrayant, le maléfique, l’unique…. Bouftou Royal *Musique qui fait beaucoup peur*. À l’instar des soldats qui portent des habits rouges pour aller à la guerre pour ne pas qu’on voit les traces de sang, la Titiranol a sorti les pantalons marron. Ils ont prévu le coup, ils savaient que le sphincter de certains allait lâcher devant une bête aussi féroce. Alors certes cela ne règle pas le problème de l’odeur mais l’honneur est sauf puisque que personne n’ira vérifier dans leur slip si l’odeur printanière vient d’eux.

Après une lutte acharnée de près de 5 minutes, il ne reste qu’eux et le Boss. Celui-ci est à l’agonie et attend le coup de grâce de ses bourreaux. C’est sans compter la cruauté de Titiranol, il est bien trop facile de l’achever vulgairement. Ils voulaient l’humilier, l’envoyer plus bas que terre. Pour cela il n’existait qu’une seule solution : lui péter sa couronne en or massif. Profitant de sa faiblesse, Cri-Toris se rend invisible et décoiffe le Bouftou Royal de son bijou. Celui-ci, bien que mal en point, se sent honteux comme jamais. Sa vie n’a plus de sens sans son joyau. Le bouftou Royal prend alors ses jambes à son coup et s’enfuit le plus vite possible s’enterrer quelque part afin que plus personne ne le voit, plus jamais. Dans sa fuite, il n’a pas oublié de glisser quelques mots aux aventuriers sans pitié :

  • ejzuheduohezohdzeho hioajdpii diupez dhazd iziii dzjiapjuze.

Vous ne connaissez pas le langage bouftou royal et bien moi non plus mais c’est à peu près ce qu’il a dit.

Un donjon Bouftou disparu

Après cette histoire abracadabrante, plus personne n’a jamais revu ce monstre quasiment légendaire dans Dofus. L’étrange impression que chaque fois tout se passe mal commence à grossir au sein de Titiranol. Mais quel pied, quel plaisir, quelle franche rigolade toutes ces sorties ! Le seul vrai problème qui voit le jour, c’est le regard des autres joueurs. La Titiranol commence à avoir une mauvaise réputation. Faire déguerpir à tout jamais des boss de donjon, n’apporte pas que des amis….

Dofus est un MMORPG édité par Ankama .Titiranol-Dofus est un site non-officiel sans aucun lien avec Ankama. Toutes les illustrations sont la propriété d’Ankama Studio et de Dofus – Tous droits réservés
Mentions légales