Eliouswa, l’Eniripsa de Titiranol

Eliouswa, une Eniripsa aventurière dont le nom n’est guère inconnu aux guerriers du monde des douzes. Loin des premières lignes elle n’en reste pas moins la pierre angulaire des batailles acharnées auxquelles elle participe. Eliouswa ne parle pas, elle chante. Sa voix est tel du miel, elle coule dans les veines de chacun, revigorant, motivant et soignant les blessures. On raconte aussi qu’elle aurait sauvé des griffes du phénix plusieurs aventuriers ayant autant de points de vie qu’un dofawa. Eliouswa est une vraie mercenaire, et malgré sa gentillesse et sa douceur, elle est loin d’être naïve et ne s’engage jamais sans qu’une récompense importante soit à la clé.

Elle est passée par plusieurs stades dans son aventure, et a passé une bonne partie de sa montée de level en solo. Elle a affronté d’autres guerriers en 1V1, des Iop des Ecaflip… Et a même vaincu des sacrieur avec plus de 6000 points de vie. Mais c’est dans les arènes de Brâkmar qu’elle a gagné le plus d’expérience ! Avec plusieurs autres personnages, aujourd’hui disparu du serveur Meriana.

Son boss préféré ? le Dragon Cochon, qu’elle a affronté des centaines de fois. Elle ne se lassait pas de son petit râle de tristesse juste avant le coup fatal, elle demandait aussi même souvent aux autres aventurier la possibilité de finir elle même ce boss de donjon. Mais elle ne battait pas ce monstre par plaisir ou par sadisme, mais pour le drop. Et oui, vous voyez sûrement ou elle voulait en venir, au drop du dofus turquoise. Quand ce dofus était encore accessible en drop, c’était sa principale source de revenu. On pourrait la prendre pour une chanceuse, car elle n’en a pas dropé un, ni deux, ni trois… mais huit dofus turquoise dans sa quête de drop. Eliouswa aussi bonne guerrière que commerciale avait bien négocié leur prix de vente et a propulsé sa fortune dans les centaines de millions de kamas.

Malheureusement, la richesse fait perdre la tête… Elle aurait dû écouter les conseils de ses parents et investir dans un berserkoffre ou même dans une boursoin, pour qu’ils gardent sa fortune.

Elle investit dans des panos, plus inutile les unes que les autres, dans des pains, dans des gelés. Pendant quelques temps, elles a bien vécue, elle pensait pouvoir vivre heureuse et riche jusqu’à la fin de son aventure. Mais sa gentillesse la rattrapa, combien d’aventurier a t-elle aidé au zaap d’astrub, allant jusqu’à en abonner certains avec ses propres kamas. Si bien qu’un jour elle n’avait même plus assez pour s’abonner elle même.

Le Dofus turquoise n’étant plus disponible en drop. La valeur des panos dans lesquelles elle avait investi ne valant plus rien… Il lui fallait donc trouver une nouvelle astuce pour se faire des kamas. Après une grande étude du marché, elle avait décidé de se lancer dans la collecte et la vente de pépite. Mais pour pouvoir faire ceci, il lui fallait une alliance, et avant une alliance une guilde. Elle n’avait encore jamais intégré une guilde avant et ne savait même pas comment en trouver une. Le plus simple, d’après elle était de se proposer dans le canal de recrutement, ce qu’elle a fait, et la réponse ne s’est pas faite attendre. Un Cra du nom de Eliousal venait de lui envoyer une invitation, pour rejoindre sa guilde.

L’incroyable et majestueuse guilde de “Titiranol”

Dofus est un MMORPG édité par Ankama .Titiranol-Dofus est un site non-officiel sans aucun lien avec Ankama. Toutes les illustrations sont la propriété d’Ankama Studio et de Dofus – Tous droits réservés
Mentions légales